La Canariculture à Skikda

Canaris de Couleurs,de Chants & de Postures
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes    Derniers Messages  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Gif drapeau algerie 84841 Le forum a 2 ANS !!! Le 12 Avril 2012 .Merci à tous ...!!!

Partagez | 
 

 LE JASPE: CETTE ETRANGE MUTATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eljaspe
Membre Actif
Membre Actif


Messages : 115
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 38
Localisation : ain beida et ouargla

MessageSujet: LE JASPE: CETTE ETRANGE MUTATION    Jeu 14 Juin - 1:58

Tous les éleveurs et les personnes qui ont apporté quelque chose à l'établissement et à la réalisation de la nouvelle mutation Jaspe sont heureux: si jamais il y avait des doutes sur l’avenir et la qualité de ce canari ces doutes sont balayés puisque le Jaspe simple dilution (= hétérozygote pour la mutation), vient de passer avec succès la première année de la reconnaissance à l'OMJ / COM (Organisation Mondiale des Juges / Confédération Ornithologique Mondiale).
Et en cet instant nous ne pouvons que féliciter le «père» de la mutation, notre ami José A. Abellán Baños, responsable de l'établissement et de la fixation de cette mutation chez le canari et de son ouverture au reste du monde. Remerciements pour qu’ainsi l’Espagne apporte une mutation qui a de l’avenir et qui permet des sujets d’une beauté extraordinaire.

Lors du championnat d’Espagne FOCDE qui s'est tenu à Gibraleón la mutation a été présentée avec des sujets double dilués = le canari pur pour la mutation (homozygote) pour sa première année de la reconnaissance. A la vérité pour ces sujets double dilués il y a encore beaucoup de chemin à faire, car pour l’instant ils manquent d’oxydation mélanique pour permettre un bon dessin. Actuellement pour foncer ces double dilués c’est la phaéomélanine qui le fait (mais est-ce normal? Je m’interroge).
En premier lieu nous devons fixer la qualité chez les sujets simple dilution et concentrer nos efforts dans ce but pour avoir des sujets simple dilution de qualité optimale. Ensuite d’ici deux ou trois années, à partir de ces excellents sujets à simple dilution nous pourrons faire le saut vers des sujets double dilués qui seront alors certainement des sujets très spectaculaires.
La commission technique nationale, en considérant les efforts développés par les éleveurs pour mettre en avant la mutation, a toutefois accepté pour la première année la reconnaissance de la double dilution en Espagne.
Cela ne signifie pas qu'ils vont passer la deuxième année, mais il est certain que le Comité technique va toujours travailler pour le bien de l'ornithologie et si cette année 2009 les double dilutions n'atteignent pas le score minimal, il est sûr que cela donnera de la stimulation et que le travail continuera pour donner une base plus solide et produire de meilleurs sujets pour l’avenir.
Pour ma part je remercie pour leur collaboration MM Antonio J. Sanz et Emilio Tárraga, pour s'être investi et acquitté de leur devoir, en tant que personnes qui aiment l'ornithologie, ce qui n'est pas toujours facile et je suppose qu’à cette occasion ce n’était pas facile.

Les différentes variétés de canaris couleurs existantes sont déjà nombreuses et cette évolution n'est pas en voie de s'arrêter, mais bien au contraire car les éleveurs sont de plus en plus spécialisés, plus connaisseurs et étudient mieux les oiseaux pour comprendre l’origine de ces mutations et leur action sur les couleurs. Grâce à ce travail de sélection fait par les éleveurs, nous pouvons profiter actuellement d'un large éventail de variétés qui sont très plaisantes à voir.
Depuis quelques années, le comité directeur OMJ/COM publie dans son bulletin d'information qu’étant donné les problèmes qui ont surgi avec les dernieres mutations apparues et la confusion visuelle possible: par exemple le Topaze et l’Eumo et des doutes à leur bonne identification phénotypique entre eux et avec le canari Agate pastel, il est donc dit que la COM ne reconnaîtra aucune nouvelle mutation qui ne serait pas complètement différente de celles qui existent déjà et qui ne produise pas quelque chose de nouveau et d’intéressant.
Eh bien, le canari Jaspe, après trois années d'une reconnaissance nationale en Espagne, malgrè toutes sortes de doutes émis par des gens totalement ignorants sur cette nouvelle mutation, et qui ne parlaient que par ouï-dire et sans connaissance réelle "in situ", a également passé la première année de reconnaissance à l'OMJ / COM.
Autre preuve de l’intérêt de ce canari c’est que vient de se créer en France le Club Européen du canari Jaspe, présidé par M. Patrice Hery et qui avec Jean-Paul Glémet ont été et sont toujours les autres principaux contributeurs à notre comité technique, par leurs observations d’éleveurs et la fourniture de photographies.

Même si c’est un peu répétitif pour certains, je voudrais faire quelques rappels sur les origines du Jaspe, son comportement génétique et ses similitudes phénotypiques avec d'autres variétés en vue de faire connaître à tous les éleveurs et aux juges les qualités et les défauts rencontrés chez ce canari

ORIGINES
Les débuts de la mutation partent du tarin des aulnes (espèce européenne du genre Spinus) chez qui la mutation double diluée est apparue par sélection lors de l’élevage en captivité. Par croisement cette double dilution a ensuite été introduite chez d’autres espèces de Spinus notamment le tarin de Magellan. Cette dilution des ailes et de la queue que l’on voit chez le Jaspe est la caractéristique héritée du genre Spinus.

NOMENCLATURE
Nous trouvons avec la nouvelle mutation Jaspe deux phénotypes: le canari Jaspe SIMPLE DILUTION (les hétérozygotes) et le canari Jaspe DOUBLE DILUTION (le plus pur de la mutation, l’ homozygote).

GENETIQUE
De par son mode d’hérédité et de transmission, le Jaspe peut être considéré comme nouvelle mutation.
Le comportement du caractère génétique Jaspe est autosomique et semidominant = hérédité libre semi-dominante. Le classique (non jaspe) est J+ J+, le jaspe simple dilution est J+J et le double dilution est J J, il y a donc bien semi dominance. Lors d’un croisement de jaspe x classique on obtient des jaspes dans les deux sexes ce qui prouve bien qu’il ne s’agit pas d’hérédité liée au sexe. Par le fait de la semi dominance il n’y a pas de porteurs; Il existe des jaspes ou des classiques mais jamais de classiques porteurs de jaspes. Le gène jaspe s’apprécie pleinement quand il est en double (action poussée de dilution) mais pourtant quand il est en simple cela donne une déjà une dilution du manteau mais aussi cela modifie la pigmentation des ailes et de queue c’est ce qu’on appelle le patron alaire (dilution des rémiges primaires et dilution plus ou moins poussée des plumes de la queue).
En ce moment, nous étudions le gène responsable de la dilution des ailes et la queue. Pour certains, cette caractéristique est liée à la mutation et est l'une de ses caractéristiques importantes. Dans ce cas cette dilution serait due au même gène jaspe ou alors à un autre gène mais très très proche et lié au gène du jaspe. Pour d’autres il pourrait y avoir plusieurs gènes impliqués mais distincts; la preuve étant qu’il existe certains sujets simple dilution qui ne présentent pas de patron alaire ou alors un patron alaire très peu visible. Voilà qui rend plus difficile à comprendre et plus mystérieuse la transmission du jaspe.
Ainsi le patron alaire ne serait pas lié à la mutation jaspe mais simplement une caractéristique du tarin spinus qui pour l’instant serait transmise en même temps que la mutation jaspe. Nous aurions alors au moins deux gènes, l’un responsible du patron alaire et l’autre responsable de la dilution particulière de l’eumélanine noire ou de l’eumélanine brune.

CARACTERISTIQUES DE LA MUTATION
La mutation JASPE se caractérise premièrement par un dessin composé de fines stries mélaniques avec de l’eumélanine dispersée chez la simple dilution ce qui donne un dessin complètement différent des variétés existant actuellement et qui existent dans les standards officiels de la Commission technique.
En double dilution (homozygote) : pour l’instant ils possèdent peu de dessin eumélanique et il est recouru à la phaéomélanine pour foncer ces oiseaux.
Le lipochrome prend une grande potentialité dans toutes les variétés du Jaspe.
Nous rencontrons une dilution sur les neuf rémiges primaires et à la base de la queue.
Le jaspe peut s’exprimer dans toutes les séries mélaniques mais pour l’instant il donne un phénotype intéressant en noir, en brun et en agate.
Autre élément important. Avec une seule femelle jaspe nous pouvons produire des hybrides mâles présentant la mutation. Ainsi si on croise avec des oiseaux du genre Serinus et qu’on peut obtenir des sujets féconds on pourra introduire la mutation jaspe dans le genre Serinus.

SELECTIÓN DES REPRODUCTEURS
Il faut essayer d'obtenir des exemplaires parfaits ou même avec un fort enveloppement oxydé, pour renforcer la faible structure eumelánique qui apparaît après la dilution (simple et double). Eliminer aussi les exemplaires qui apparaissent excessivement dilués, les ongles blancs …
Les mâles présentent un dessin clair, limpide et lumineux et avec le moins de phaéomélanine possible. Alors que chez les femelles nous permettrons la présence de phaéomelanine pour l'élevage, mais sans excès.
Les accouplements conseillés sont avec des sujets simple dilution ou double dilution. J erappelle qu’il n’existe pas de porteurs.

? JASPE Simple Dilution X CLASSIQUE, les jeunes seront des hétérozygotes (simple dilution) et des classiques (non porteurs).
? Pour obtenir un jaspe double dilution il est nécessaire que les deux parents soient simple dilution et on obtiendra un jeune sur quatre en double dilution. Les issus seront: 50% simple dilution, 25% DOUBLE DILUTION et 25% classiques non porteurs

Nous verrons avec le temps passant où nous ménera la sélection et les préférences des éleveurs.
Le Jaspe conservera t-il son habituel “patron alaire” ? Ou verrons-nous disparaître ce patron? Il existe déjà 1% de jaspe simple dilution sans dilution en ailes et queue.


*-NB*- Article envoyé par Sr Francisco Grimalt, juge FOCDE et président du comité technique des juges couleurs espagnols FOCDE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dahcinet
Administrateur
Administrateur


Messages : 975
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 55
Localisation : Skikda

MessageSujet: Re: LE JASPE: CETTE ETRANGE MUTATION    Ven 15 Juin - 16:47

Merci pour l article




http://dahcinet.skyrock.com/




Stam : 3570 * A.O.F / F.F.O * Amicale Ornithologique Française








Find more about Weather in Skikda, AL
Click for weather forecast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canariskikda.forumalgerie.net
 
LE JASPE: CETTE ETRANGE MUTATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est le nom de cette mutation.
» Mutation exacte de cette conure
» quel est cette mutation
» Quelle est cette mutation
» QUELLE MUTATION POUR CETTE CAILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Canariculture à Skikda  :: Articles & Documents-
Sauter vers: